Enter your search terms:

Semaine 3 : Halte au gaspillage professionnel !

Bonjour bonjour ! Je vois que vous êtes encore au rendez-vous. Merci ! Cette semaine, nous ouvrons une séquence sur 3 épisodes tant ce nouveau sujet est énorme à traiter : le gaspillage … professionnel ! Et non, nous ne parlons pas de ce qui est acheté en termes de produits et matériaux diverses dans l’entreprise mais belle et bien d’un des biens les plus précieux des entreprises, voire de l’humanité : l’énergie humaine.

Après quelques années passées en entreprises, des petites, des grandes, dans tous les secteurs et quelle que soit la forme actionnariale, un seul constat : les entreprises sont très peu en conscience de ce qu’elles font au quotidien. Heureusement, elles parviennent de temps en temps à s’entourer de consultants brillants (comme nous J) mais force est de constater qu’il reste énormément de travail à accomplir. 1er sujet important de gaspillage professionnel à nos yeux : le nombre (souvent incalculable) de projets lancés en parallèle, tous sujets confondus (organisationnels, digitaux, …) et dont le résultat final est systématiquement en retrait par rapport aux ambitions initiales (voire en échec total).

Épisode 1- Le gaspillage de projets … et donc d’énergie … et donc d’argent … et bien d’autres choses encore

waste

Qui n’a pas vécu cela dans son entreprise : des centaines de projets démarrés, souvent sans étude d’opportunité, avec un budget approximatif, une équipe projet déjà mobilisée sur d’autres projets, une ambition peu formalisée mais souvent déconnectée des besoins réels et stratégiques de l’entreprise, … et j’en passe.

Le résultat évident : des projets qui tardent, des équipes qui se déchirent, des personnes en surmenage, des budgets qui explosent, un périmètre qui se restreint au fur et à mesure des semaines voire des mois ou des années et … finalement des projets parfois abandonnés, des produits et services qui vivotent ! Et surtout très vite on recommence sans se poser la question de ce qui a fonctionné et moins bien fonctionné.

Alors me direz-vous : oui c’est un gaspillage à dizaines voire centaines de milliards par an, mais que faire ? C’est pourtant assez simple et mis en œuvre de manière très rigoureuse dans certaines entreprises. C’est engager un projet en se posant systématiquement la question de sa contribution aux objectifs stratégiques de l’entreprise. C’est prioriser par rapport à sa propre capacité à faire. C’est mobiliser les bonnes ressources humaines, techniques, financières (et non celles par défaut, si on n’a pas on ne fait pas !). C’est suivre et piloter sereinement face aux difficultés rencontrées. C’est utiliser la bonne méthode pour le bon projet (et non déclarer systématiquement qu’il faut faire de l’agilité et se retrouver avec la lourdeur d’un paquebot à manœuvrer). Je m’arrête là car il existe encore de nombreuses bonnes pratiques en la matière. Si je devais résumer : soyez en pleine conscience de ce que vous lancez et restez vigilants pendant la durée des travaux.

Alors, qu’en dites-vous ? N’a-t-on pas là une source d’économie en ressources absolument gigantesque ? Si cela vous intéresse de vous attaquer à ce sujet… venez en discuter avec nous. Chez SWELL, nous allons justement mieux appliquer ces principes de fonctionnement pour favoriser notre développement et notre résilience. Et surtout, nous allons mieux encore aider nos clients dans cette quête. Alors rejoignez-nous ! Mobilisez-vous ! Réduisez le nombre de vos projets et priorisez les mieux.

Merci de nous lire ! A la semaine prochaine avec un nouvel épisode de ce défi ! « Zéro gaspillage professionnel ».

Latest comments

Post a comment

Défiler vers le haut